Les Kapparots

Il est de coutume dans toutes les communautés de faire le sedder des kapparotes soit sur des poulets, soit sur de l’argent, soit sur des poissons.
On fera tourner l’animal ou l’argent trois fois autour de sa tête et la tête de ses proches en  demandant que l’argent, le poulet ou le poisson soient pris à notre place en cas de jugement négatif à notre égard ou à celui de nos proches.

L’argent, le poulet ou le poisson seront donnés à la tsédaka pour les familles nécessiteuses afin de leur permettre de faire principalement une belle séouda avant le jeûne mais aussi éventuellement de s’acheter tout ce dont on peut avoir besoin pour les fêtes de souccote (les 4 minim, nourriture, soucca etc…).
Cependant la coutume rapportée par l’ensemble des décisionnaires reste la kappara sur les poulets où on prendra une poule différente pour chaque fille et un poulet différent pour chaque garçon.
Cf shoute haguéonim hemda gnouza 93, shoute  chaaré téchouva 299, shoute haguéonim lik 8, Seffer Pardess hagadol 185, Seffer ahora 95, mahzor vitry Simane 239, le Rosh, le rashba, le or zaroua, le tashbats, le maharam, le méhiri, le tour Simane 605, le Ari Zal chaar hala annote page 100a, tashbets 125, rama 605, gaon de vilna etc… Etc…
Tous sans exeption rapportent qu’il faudra prendre un poulet pour chaque homme et garçon et une poule pour chaque femme et fille.
Pour une femme enceinte on prendra 2 poules et un poulet si on ne connaît point le sexe de l’enfant dans son ventre.
Pour tous ces poules et poulets devront être distribués aux pauvres, aux veuves et aux orphelins veille de Kippour.
Pour les pauvres qui ne peuvent se payer chacun un poulet par garçon et une poule par fille, il sera possible de prendre qu’un seul poulet pour tous les garçons de la familles et une seule poule pour toutes les filles de la famille mais si on a les moyens de payer pour chaque membre un poulet ou une poule, on ne procédera point ainsi.
Cf Elia rabba, Seffer or’hote haïm hagaoth maharsham, shoute maïm haïm messas.
Le Rav haïm fallagi, le sdé héméd, le péri méguadim, le Hayé Adam, le Rav Ovadia Yossef zatsal etc… conseillent tous de faire les kapparotes sur les poulets plusieurs jours à l’avance afin d’éviter un trop grand afflux de poules et poulets à égorger avant Kippour évitant ainsi le risque de voir bon nombre de ces volailles se faire égorger de manière inapte, chose les rendant impropre à la consommation.
En clair les kapparotes c’est maintenant.
Ceux intéressés de faire un don pour les kapparotes et réserver ainsi poules et poulets qui seront égorgés aujourd’hui et ce soir puis distribués demain aux familles sous ma supervision.
Prière de prendre contact…
Vous donnez la somme que vous pouvez, le reste on s’en occupe.
Ou faites un don via le lien suivant :
Rav haïm ishay
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *